Petit-Goâve-Politique-Manifestation : Petit-Goâve au calme

Jeudi, 02 Octobre 2014 10:18 RLJ/HPN Nouvelles - Provinces
Imprimer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

 

La ville de Petit-Goâve s’est réveillée très calme, ce jeudi 2 octobre, après avoir connu mercredi une journée de vive tension à l’occasion de la tenue d’une nouvelle journée de manifestation des membres de l’opposition politique dans cette ville. Un véhicule de plaque officielle et une motocyclette ont été incendiés, a appris HPN.

 

 

Pour une deuxième journée consécutive,  les activités scolaires sont totalement paralysées, et le commerce fonctionne  au ralenti, en raison que des tirs nourris qui ont été entendus très tard dans la nuit dans plusieurs quartiers de la ville, rapporte sur place un collaborateur.

Mercredi, des membres de l’opposition s’apprêtaient à manifester pour une nouvelle fois dans les rues pour réclamer le départ de l’agent intérimaire Sandra Jules.

Cependant, la manifestation n’a pas eu lieu parce que des affrontements auraient éclaté  entre des proches du député de la circonscription, Jacques Stévenson Timoléon et des membres de l’opposition.

Un véhicule de plaque officielle  qui transportait le directeur du bureau des mines et de l’énergie M. Ludner Remarais, et une motocyclette appartenant à un proche du député auraient été incendiés. M. Remarais a du se réfugier au commissariat de la ville pour échapper à ses agresseurs.

Des barricades de pneus enflammés ont été érigées au niveau du Carrefour André 17, paralysant la circulation des véhicules pendant plusieurs heures.

Des agents de la Minustah sont intervenus sur les lieux pour  enlever les barricades.