Haïti-Canada-Reconstruction: Partager des techniques de construction en acier

HPN Nouvelles - Reconstruction
Imprimer
Note des utilisateurs: / 11
MauvaisTrès bien 

Partager des technologies sur les modes de construction plus résistante aux séismes et aux cyclones, est l’objectif fondamental d’un colloque qui se déroule ce mardi au Karibe à l’initiative de la firme de construction canadienne WE-SUPREME GROUP, a constaté Haïti Press Network.

« Nous sommes réunis aujourd’hui pour parler essentiellement des construction solide et durable pouvant résister au tremblement de terre et au cyclone qui représentent des risques évidents pour Haïti », a indiqué l’ambassadeur canadien en Haïti, Henri Paul Normandin lors de ses propos d’ouverture.

Le diplomate canadien a ajouté que les entreprises canadiennes ayant pris part au colloque sont présentes pour partager leurs technologies spécialement sur la construction en acier.

D’après l’Ambassadeur, ce symposium a également pour but de réunir des entrepreneurs haïtiens, des membres du gouvernement, des ingénieurs et architectes haïtiens, mais aussi des gens du monde académique, afin de réfléchir ensemble sur les opportunités devant favoriser ce type de construction en Haïti.

Par ailleurs, il dit avoir déploré que deux ans après la catastrophe épouvantable du 12 janvier, des constructions se font toujours en Haïti en dehors du respect des normes et des principes de base.

« Aujourd’hui on veut explorer comment réaliser de façon économique et efficace des constructions qui vont tenir le coup et assurer la sécurité de la population par des constructions de qualité, mais aussi une possibilité devant déboucher sur la création d’emplois», a fait comprendre le diplomate canadien, soulignant au passage le support du gouvernement canadien aux entrepreneurs dans le cadre de cette initiative.